La Mauritanie

08 avril 2009

Bienvenue en pays Maures.

Bonjour et bienvenue sur ce blog consacré a la Mauritanie.



IMG_31040


  Bonjour, photographe amateur j'ai eu la chance, Suite a une invitation, de partir pendant 72 jours dans ce drôle de pays situé dans la partie occidentale du Sahara.

entre le Maroc au nord, le Sénegal au sud et le mali à l'est. J'ai ainsi suivi une agence de voyage pendant une saison entière a travers la région de l'Adrar et du banc d'Arguin.

Mon but était de prendre en photo des groupes de camping-cariste venue de France par la route pour visiter ce beau pays. Nous aussi, nous nous y sommes rendu par la route. traverser de l'Espagne, du Maroc et du Sahara occidental soit 6 jours et demi de route non stop. En 72 jours j'ai effectué environ 15 000 km en 4x4. L'une des plus grandes experiences de ma vie... 

Pour accéder a mon carnet de voyage cliquez sur le lien suivant :

http://www.colorsofwildlife.net/forum/index.php/topic,13718.0.html


Et pour visiter mon autre site sur l'Afrique (Algérie, Sénegal, Bostwana, Namibie, Madagascar)

http://www.enafrique.canalblog.com


Mon nom est Mialon Cédric et je vous propose de me suivre a travers cette expérience saharienne.

009

Terjit

Ces photos ne sont pas libre de droit.


Liste de différents liens.


Forum de photos spéciale sur l'Afrique

http://www.colorsofwildlife.net


Forum de voyage

http://robinson.winnerbb.com/


Posté par dric à 20:43 - Commentaires [8] - Permalien [#]


10 mai 2009

Chinguetti. Histoire et légende.

Biblioth_que_de_chinguetti_1biblioth_que_de_Chinguetti_2IMG_1195

IMG_2244IMG_4033IMG_4030


Chinguetti.

La 1re ville fut créer en l'an 777. elle se nommait Aber. A l'époque elle possédait 12 mosquées. De nos jours, cette 1re ville à été envahi sous le sable et a totalement disparut.

La seconde ville date de 1264, c'est ce que l'on appel de nos jours "la vieille ville". C'est ici même que se trouve la vieille mosquée de Chinguetti ainsi que tous les bibliothèques et ses vieux ouvrages. Elle aussi s'ensable doucement au fil du temps.


La 3ème ville fut créer par les français en 1917, c'est "la nouvelle ville". Elle se situe de l'autre côté de l'oued Chinguetti qui la protège de l'ensablement.


IMG_2268


Il y a fort longtemps, la vielle ville fut un important centre de commerce entre l'Afrique du nord et l'Afrique noire et surtout une grande métropole culturelle régional depuis le XVIIème siècle. Au file du temps elle est devenu la 7ème ville sainte de l'islam sous le nom de "ville des bibliothèques". Les maisons anciennes à patio se serre dans d'étroites ruelles autour de l'ancienne mosquée. Elles sont essentiellement construit de pierre et de banco de couleur ocre. Les toitures, elles, sont faites a partir de troncs de palmiers dattiers. On y trouve encore quelques grosse portes en acacia.

La particularisée de cette ville perdue au milieu du désert et d'y abrité un nombre de bibliothèques importants dans lesquelles se trouve des manuscrits parfois très anciens. Certains d'entre eux datent du IXème siècle. Ils ont été rédigées sur des peaux de gazelles et protégés par des couvertures en peau de chèvres. La plupart d'entre eux parles de religion et du Coran, mais beaucoup sont des livres de science où de littérature, racontant parfois l'incroyable périple du pèlerinages jusqu'à la Mecque qui pouvait prendre des mois et des mois avant d'y parvenir.


IMG_4041


Cette ville est classée au patrimoine culturel mondial de l'Unesco depuis 1996.


Nous avons visiter a de nombreuses reprise la bibliothèque de Seif Islam. L'homme chaleureux vous accueille dans sa maison familiale, celle des Al Ahmed Mahmoud. C'est une des plus anciennes bâtisses du lieu. Elle dispose d'un puit de 2,5 mètres de profondeur et d'1 mètre de diamètre ; sa construction, austère mais parée de niches murales décoratives, est en grès, les linteaux en troncs de palmiers et les portes en acacia.

La famille Al Ahmed Mahmoud fait partie des dix autres lignées qui détiennent des bibliothèques dans la vieille ville. Elles étaient une trentaine dans les années 50 mais l'exode massif dû à la sécheresse les a fait fuir et elles ont souvent emporté leurs livres avec elles. La famille de Seif Islam était une famille d'érudits, de cadis (juges musulmans) plus précisément, d'où les nombreux ouvrages concernant le domaine juridique, le droit musulman et le code pénal qui sont à consulter. Econome dans un lycée, Seif s'occupe avec ses maigres moyens de la sauvegarde du patrimoine familial. Le paradoxe : pour entretenir les livres, il est obligé de les montrer aux touristes de passage quitte à les abîmer chaque jour un peu plus, au contact de la lumière et de la poussière.


IMG_2254IMG_2223IMG_1274

IMG_1283IMG_1284IMG_1287

IMG_1291IMG_1287hIMG_1289


Sans_titre


Posté par dric à 16:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 mai 2009

Nouakchott

    



IMG_1207


   


IMG_2867



.      Ce n'est quand 1956 que l'on décide de créer a proprement parler "la capitale". Les estimations donnent une population de 6000 habitants au début des années 60 contre plus de 700 000 de nos jours. La principale cause de cette exode fut une grande sécheresse dans les années 80 qui ruina les éleveurs. Ceux-ci finissent par s'installer en ville dans l'espoir d'y trouve du boulot.

Voici quelques chiffres de la croissance démesurée de cette ville. A l'origine la ville ne devait pas accueillir plus de 8000 personnes dès 1970, or a cette époque elle en comptait déjà 40 000. Entre 1962 et 1990, la superficie de la capitale est passée de 240 à 8000 hectares. La population a été multipliée par 80 entre 1959 et 1988 !!!

Nouakchott est la capitale du pays (auparavant la capitale était Saint-Louis). Ce nom peut signifier plusieurs chose selon les traducteurs :

- Lieu où apparaît l'eau quand on creuse des puits.

- Terrain où les coquillages abondent.

- L'endroit au pâturage salé.

- Là où souffle le vent.

Chott peut signifier "plage" et Noua en Hassaniya serait "baie". Littéralement Nouakchott signifie "la plage de la baie". A l'origine il s'agissait d'un camp militaire français, où les mauritaniens n'avaient pas l'habitude de séjourner. Longtemps connu par les nomades, la ville fut construite par les français au début des années 50. A cette époque, il y avait 500 habitants.

     Mais Nouakchott c'est avant tout un avant goût de l'Afrique de l'ouest. Bruyantes, grouillante de monde, un code de la route inexistant, le genre de capitale on l'on croise des troupeaux de chèvre a certains coins de rues, où les charrettes tirées par les ânes se font doubler par de belle Mercedes. mais c'est aussi le point de rencontre de tout les aventuriers européens partant pour le contient vers le Sénégal, le Mali, le Burkina faso, certains vont même jusqu'en Afrique du sud, mais tous s'arrête au moins une fois ici. A l'inverse, c'est l'un des grands points de passage des candidats a l'immigration qui eux veulent a tout pris rejoindre l'Europe par n'importe quel moyens.

     Malheureusement cette ville est menacé. Il y a d'abord une mauvaise urbanisation, ainsi qu'une saturation de l'espace disponible, la pauvreté aussi s'accroît d'année en année. On peut aussi compter sur le risque d'ensablement de la ville dû au désert et aux ergs tout proche et surtout la menace lié à l'océan Atlantique. Une partie de la ville se situe en dessous du niveau de la mer. les modifications des courants côtiers marins dû en partie a la construction du port à affaibli le cordon dunaire côtier censé protéger la ville des inondations. Une grande partie de la capitale n'est pas a l'abri d'une tel catastrophe.

Posté par dric à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2009

Le banc d'Arguin

     Le parc naturelle du banc d'Arguin à été créer en 1976, il fait 12 000 km2. 2.5 millions d'oiseaux migrateurs y passe chaque année soit environ 250 espèce différentes. Seul 9 petits villages de pêcheur Imaraguen y vivent aujourd'hui. Ce parc marin côtier occupe la moitié orientale de golf d'Arguin et comprend également les îles d'Arguin et de Tidra.


IMG_5252


     La plus célèbre des histoires est sans nul doute celle du radeau de la Méduse. La frégate de la Méduse utilisait à l'époque, des cartes de 1753, dont les erreurs pouvaient atteindre une 100ène de km. Cela leur a été fatal. Il vint s'échouer dans 4 à 5 mètres d'eau et a 50 kilomètres de la côte. 146 hommes et une femme se réfugièrent sur un affreux radeau flottant. Ils n'avaient ni vivre ni eau douce. Aux fil des jours les tensions entre les naufragés étaient tel qu'il y eu des bagarres et même des meurtres. Tous cela pour finir par du cannibalisme. Ils n'avaient pas d'autre choix pour survivre !!!

Seul 15 survivants dont 5 vont encore mourir sur terre, arrivèrent à rejoindre la côte du pays. Ils fallut attendre quelques temps avant que certain raconte enfin la réalité de leur histoire !!!


IMG_0226


.

Posté par dric à 21:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Erg Ouarane

     L'erg Ouarane fait partit des plus grande mer de sable au monde est recouvre une surface de plus de 1000 km2. En son coeur, certaine dune peuvent atteindre les 300 mètres de hauteur. A partir de là, vous en avez pour 52 jours de voyage en chameau entièrement a travers les dunes pour rejoindre Tombouctou. Mais Plutôt que dans parler, je préfère vous le montrer en photos.


IMG_1079gIMG_1065IMG_1086IMG_1044

IMG_1045IMG_1132IMG_2026IMG_2041

IMG_1990IMG_1992IMG_1997

IMG_1995IMG_2003IMG_2023

IMG_2029IMG_2034IMG_2067

IMG_2022IMG_1994IMG_1988

IMG_3774IMG_3779mauritanie22009_487

mauritanie22009_475mauritanie22009_510mauritanie22009_547


.

Posté par dric à 22:12 - Commentaires [4] - Permalien [#]

20 juin 2009

Nouhadibou

Nouhadibou

Nouadhibou (en arabe: نواذيبو ) est la capitale de la wilaya (région) de Dakhlet Nouadhibou qui se situe dans le nord-est de la Mauritanie, anciennement appelé Port-Étienne. La ville est située sur le cap Blanc (Ras Nouadhibou).

Nouadhibou était une escale de l'Aéropostale, du temps des pionniers de l'aéronautique, entre les deux guerres mondiales. Jean Mermoz et Antoine de Saint-Exupéry y relâchèrent souvent. C'est ici que Saint-Exupéry rédigea Terre des Hommes. De Février 2006, Nouadhibou est devenue un point de départ d'émigrants africains tentant de rejoindre les îles Canaries. Cette voie extrêmement dangereuse pour accéder à l'Europe est devenue populaire en raison du renforcement mi 2005 des contrôles d'émigration le long de la côte marocaine et autour de la enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla.

Nouadhibou est la capitale économique de la Mauritanie. C'est grâce au port de Point Central, à quelques kilomètres de Nouadhibou et de sa cité minière de Cansado, qu'est acheminé le minerai de fer de la mine de Zouerate, par l'un des plus grands trains du monde. Ce nouveau moyen de communication fait qu'elle attire de plus en plus les populations du sud à la recherche de travail.

Une route, inaugurée début 2005, relie dorénavant Nouadhibou à Nouakchott, elle relie également la Mauritanie à la frontière sud du Sahara occidental administré par le Maroc. Ce nouveau moyen de communication fait qu'elle attire de plus en plus les populations du sud à la recherche de travail.


IMG_0699IMG_0641IMG_0638g

Posté par dric à 21:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]